Terres de Méditerranée
Éditions Éoliennes, 2011



"En regardant un paysage, je ne peux sans doute pas m'empêcher de penser à tout le poids d'effort et de travail qu'a représenté la transformation du milieu naturel vierge par l'homme dans les siècles passés - avec toutes les péripéties imaginables, les successions de cultures, d'organisation, les corrections apportées d'une génération à l'autre. Au poids humain des espoirs qui les ont porté, les renoncements que cela a impliqué.""

". Cela n'a pas été facile pour moi d'oublier ce mécanisme de diagnostic d'agronome qui s'enclenchait spontanément devant un paysage. C'est sans doute pour cela que je suis fasciné par les aménagements et la gestion de ces terroirs, et que je les trouve finalement plus attachants que les espaces sauvages, qui pourtant nous coupent parfois le souffle par leur beauté."

". Quand elle a été réalisée avec attention, l'intervention humaine dans le paysage apporte finalement un plus sur le plan esthétique : c'est comme si ce paysage avait une densité plus forte, comme si sa beauté était soudain affectée d'une valeur supplémentaire."

F. C.